monsieur, prie-t-elle, mais laissez-le donc;

Ce sentiment est juste, la vengeance est permise.

Le collegue de Sandri inclina le menton en signe d’adhesion pour le relever en le faisant suivre de son verre. Acclamer la hache, c’est se revolter, ou plutot, selon expression classique, faire un _pronunciamiento.

Il l’assomma en effet et ne se releva sous les yeux des chasseurs, perches au-dessus de lui au bord du ravin, que pour crier une seconde fois, a tue-tete, un: _A la barro!_ retentissant. Elle obeit avec une grande envie de rire. Quand il voulait, disait-on, il etait amusant, ce Maurin, aux veillees.

Oubliant toutes ses coleres, ses ruts et ses fanatismes, il se perd a repasser les romans parcourus jadis, a revivre dans les pampas americaines, dans les catacombes de Rome et dans les egouts de Paris avec les energiques heros qu’il aima. . Nous y arrivons, messieurs: A dix-sept ans, la bouquetiere se laissa enlever par un etudiant exotique quelconque. Il s’en allait.

Comment as-tu vu cela, par cette nuit noire? –Le peon portait une lanterne; l’homme dont je vous parle lui a reproche son imprudence, a brise la lanterne sous son talon, puis il a jete le manteau sur ses epaules. Un! dit sourdement l’aventurier en remontant a cheval. Il reprit, toujours tourne vers Labarterie: –Donc, vous etiez en train de faire le merle.

. Elle se laisserait courtiser, courtiser _jusqu’au bout_, par le vicomte de Cazal, qui avait demande autrefois sa main, ou par Monsieur Maffei, ce jeune diplomate italien si joli garcon. Il n’y voyait, lui Maurin, comme Pastoure, que la mise en action bien naturelle d’un mecontentement de chasseur. . Enfin on ne fixe plus sur sa face ces regards commiserants qui lui etaient si lourds a supporter. Le comte en personne, souriant, etait accoude au couronnement de son joli navire. De montueuses ondulances blondissantes; accroupies et rondes comme les croupes d’un betail gras; et pressees en un grand troupeau; innombrables.

A Roquevaire il assista au prone. Parfois, elle pensait aussi a se remarier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.